Si la Fée Electricité s’est penchée sur le berceau du monde il y a de cela plus de 2000 ans, il a fallu quelques siècles de plus aux humains pour l’apprivoiser pleinement. Et aujourd’hui encore, les merveilles du monde électrique semblent réservées à quelques initiés ; naviguant avec aisance au cœur de ses méandres … Car si la demoiselle a apporté aux foyers français de grands bienfaits, son maniement peut également s’avérer délicat et périlleux. Voilà pourquoi il est important, lorsque l’on se pique d’électricité, d’avoir quelques notions en la matière. Et savoir par exemple faire la distinction (instaurée par la norme NF C 15-100) entre courant faible et courant fort … Du B.a.-ba qui pourrait pourtant vous êtes très utile dans le cadre d’un projet de rénovation ou de construction ; en vous aidant notamment à comprendre le jargon spécialisé.

Quelle différence entre courant fort et courant faible ?

Intéressons-nous en premier lieu au courant faible. A vrai dire, si courant faible et courant fort font tous deux circuler des charges électriques positives et négatives à l’intérieur d’un matériau conducteur ; ils n’ont pas les mêmes propriétés. Ni le même objectif. Ainsi, le courant faible se distingue de son collègue parce qu’il véhicule de l’information. Le tout grâce à des impulsions électriques anodines et par conséquent ; non dangereuses pour les personnes. Au contraire du courant fort qui lui s’avère être spécifiquement dévolu au transfert d’énergie. Et qui pour ce faire, peut varier en intensité. Ce qui le rend nécessairement plus imprévisible …

Dans quels cas sont-ils usités ?

Cela a été brièvement évoqué plus haut ; courant fort et courant faible n’ont pas la même fonction. Ce qui explique que l’on retrouver le courant faible dans les domaines moins gourmands de téléphonie, d’alarme, de vidéosurveillance ou de réseau informatique. Plus encore, c’est également lui qui pare au fonctionnement de vos différents objets connectés ; lesquels sont particulièrement en vogue ces derniers temps. Quant au courant fort, il est au cœur de notre électricité profane puisque c’est à lui que l’on doit l’éclairage, le chauffage et la ventilation ; mais également la bonne marche de nos prises électriques. De même que celle de notre électroménager. Sans nul doute, nous serions perdus sans lui !

Dès lors, vous voilà renseignés … Gageons que vous n’aurez plus à rougir devant un manuel d’électricité ou sous le coup du vocabulaire savant de votre électricien !

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.